vendredi 24 décembre 2010

ATT soutient-il Gbagbo ? Le Mali paye les salaires des fonctionnaires ivoiriens



 

Amadou Toumani Touré (ATT) au secours de Laurent Gbagbo. C'est grâce à un coup de pouce du chef de l'Etat malien que les fonctionnaires ivoiriens ont été payés, hier. La direction nationale de la Bceao du Mali a décidé d'alimenter les comptes de la Sgbci et de la Bicici, un seul coup de fil de ATT a suffi.

« Nous avons le regret de vous informer que faute d'avoir reçu la couverture financière du virement des salaires des fonctionnaires, les comptes de ces derniers n'ont pu être crédités par la banque ». C'est en substance le message que les fonctionnaires ont pu lire hier matin aux portes de la SGBCI qui héberge 60% des comptes des salariés du secteur public et de la Bicici.

Grand était donc le désarroi des fonctionnaires qui commençaient pour certains à passer la fête de la nativité sans un centime dans les poches. Mais vers la fin de la matinée, c'est-à-dire à 11 heures, les agences de ces deux banques ouvrent leurs portes. Les responsables des deux banques (SGBCI et BICICI) reçoivent le Ok qu'ils attendaient de la Bceao. La couverture financière des virements des fonctionnaires est effective et les comptes de ces derniers sont immédiatement crédités. Information prise, le coup de pouce salvateur serait venu du Mali. Le président ATT qui a été démarché par Gbagbo (Désiré Dallo était à Bamako) a accepté de donner instruction à l'agence nationale de la Bceao de Bamako d'alimenter en liquidités les comptes de la SGBCI et de la BICICI, via la Bceao d'Abidjan.

La question que l'on se pose, c'est pourquoi ATT, qui est le président en exercice de l'UEMOA, a décidé de passer outre les directives de l'Union en soutenant un président qui a perdu les élections et qui se maintient au pouvoir par la force des armes ? Y a-t-il un deal entre Gbagbo et ATT ? Pourquoi cet officier-général de l'armée malienne, qui a donné une leçon de démocratie à toute l'Afrique, choisit-il de ramer à contre-courant de la communauté internationale ? ATT pourra-t-il répéter l'acte qu'il vient de poser chaque mois si Gbagbo parvenait à se maintenir au pouvoir ?

Pour sûr, le Mali vient d'administrer une belle gifle au peuple souverain de Côte d'Ivoire en soutenant celui qui l'opprime réprimant dans le sang toute velléité de contestation.

Le Nouveau Réveil via abidjan.net



Kamano

 

______________________________________
Savoir, c'est porter la responsabilité d'agir, et agir c'est s'engager dans la voie de la reforme de la société. L'engagement est une responsabilité sociale de l'intellectuel

__._,_.___
Activités récentes:
    
.

__,_._,___

Aucun commentaire: