mardi 2 novembre 2010

La déclaration fondatrice du Mouvement National de l'Azawad

Nouvelles

ARRESTATION DE DEUX MEMBRES DU MNA

EnvoyerImprimerPDF

Nous vous informons qu'après la déclaration du Mouvement National de l'Azawad ce Lundi 01 Novembre 2010 a Tombouctou au Mali, deux membres du mouvement furent interpeles sur place par la police. Il s'agit de Mossa AgAcharatmane et Aboubacar Ag Fadil. Depuis, on n'a pas de leur nouvelle. Nous appelons a signer une pétitions sur faceboock pour leur liberation.

Mise à jour le Mardi, 02 Novembre 2010 19:40

La déclaration fondatrice Mouvement National de l'Azawad « MNA »

EnvoyerImprimerPDF

La déclaration fondatrice Mouvement National de l'Azawad « MNA »

 

Nous, fils du peuple d'Azawad réunis dans la ville historique de Tombouctou du 31 octobre au 1er novembre 2010, avons décide après exposition en totalité des défis auxquels fait face depuis plus de 50 ans le nord du Mali et compte tenu de :

- La tragédie que ce peuple a vécu de part son passé et l'étape cruciale qu'il traverse aujourd'hui sur les plans politiques et socio-économiques

Mise à jour le Mardi, 02 Novembre 2010 02:28Lire la suite...

Mouvement National d'Azawad (M.N.A)-objectifs ?

EnvoyerImprimerPDF

Mouvement National d'Azawad (M.N.A)-objectifs ?

Le Mouvement National d'Azawad, est le fruit des échanges fructueux entre  jeunes du peuple de  l'Azawad, mais aussi  un prolongement de la lutte qui vise à recouvrir les droits de sa communauté.

Il est un espace de réflexion, d'échange et de revendications des droits fondamentaux, et de défense des valeurs culturelles des populations issues de ce milieu

Mise à jour le Mardi, 02 Novembre 2010 02:29Lire la suite...

MANO DAYAK


--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: