samedi 31 juillet 2010

Analyse du Professeur Harouna Koné sur le cinquantenaire.

 
Mon cher cadet Professeur Dialla
 
La réflexion que chacun de nous se pose et va probablement se poser est de
savoir :

Quel sera l'impact très fort du 50 ème anniversaire de l'indépendance sur les
anciennes colonies françaises d'Afrique, et en particulier sur notre pays le
Mali ?
 
Quant à moi, ayant vécu cette colonisation jusqu'à l'indépendance de notre
Patrie, je ne vois pas ou n'aperçois pas quel sera ce symbole très fort que nos
dirigeants se proposent de réaliser qui sera présent pour toujours dans la
mémoire de tous.
 
Sans avoir aucune prétention d'imposer mon point de vue à qui que ce soit, je
constate que dans le domaine de la santé, la plupart de nos compatriotes
africains qui ont surtout le moyen préfèrent aller se faire soigner ou se faire
traiter en Europe, en Asie, aux USA et même dans les pays arabes. Rares ceux qui
préfèrent se faire soigner dans de cas très graves, dans un autre pays africain.
Des Milliards sont dépensés chaque année par nos compatriotes pour leur santé
dans ces pays mentionnés ci-dessus
 
Pourquoi donc cet état de fait ?
 
Ma réponse à ce sujet est que nos dirigeants manquent de vision et
d'objectivités, car avec l'apport en partie seulement de la Diaspora Malienne,
comme indiqué par le cadet Djiguiba Kéita dans le message qu'il m'a adressé.
Ces montants auraient largement suffit à construire un GRAND HOPTAL bien équipé
dans notre pays qui n'aura rien à envier de ceux des pays mentionnés ci-dessus.
Hélas ! qu'adviendront-ils des Milliards de la Diaspora ? La réponse à cette
question sera connue après les 50 ans d'indépendance je suis convaincu !
L'inauguration d'un tel édifice entre autres le 22 Septembre prochain serait à
mon avis un impact très fort qui signifierait que le Mali aurait vraiment tiré
une bonne leçon de son INDEPENDANCE
 
Mieux encore, ce serait que les Etats de la Sous- Région s'associent pour
construire au moins dans trois pays au choix d'hôpitaux de ce genre, dignes en
qualité et en équipements.
 
ll y a bien des cadres compétents hautement formés et qualifiés dans cette
Diaspora qui ne demandent que de telles opportunités se présentent, car ils sont
prêts et seront en mesure d'assurer de manière indépendante et consciencieuse le
fonctionnement desdits édifices, à CONDITION qu'ils ne soient pas soumis aux
pressions de certains de nos responsables.
 
Bonne soirée et mes fraternelles salutations à la petite famille
 
L'un de tes doyens
 
Harouna Koné
 Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44

Aucun commentaire: