lundi 24 mai 2010

Invitation de l'association Afous-Afous

E:\Pictures\Les zé touaregs\afous.png

Introduction

Les Arabes et Kel Tamashaq constituent des groupes ethniques minoritaires en république du Mali. De part leur glorieuse histoire de peuple guerrier et d'appartenance à une grande civilisation linguistique et culturelle, sont menacés de disparition non seulement à travers leur mode de vie que les conditions erratiques du climat rendent de plus en plus difficiles surtout accentué par des politiques de développements ne répondant pas à ses réalités. Mais aussi par la disparition de son essence première : son identité culturelle. Face à ces enjeux la jeunesse issue de ses groupes, généralement estudiantine,  vivant hors de son traditionnel milieu d'ancrage s'organise et s'engage pour la restauration de son identité. Cet éveil accouche en conséquence d'un collectif de jeunes volontaires d'où Afous Afous du Tamashaq Main dans la Main. Celui-ci est un groupement  qui se veut animateur et rassembleur de la jeunesse Arabo Kel Tamashaq autour d'un idéal d'union, d'entente et de solidarité pour faire face aux multiples écueils de son existence. De ses multiples actions en est sorties des nouvelles formes de sociabilités, des nouveaux réseaux  sociaux entre des jeunes qui jadis ne se connaissaient pas ou s'évitaient. Chose qui a dû sceller des formes de solidarité et de partages d'un idéal commun.

Présentation du collectif :

Ce collectif est né le 8 mars 2007 à Bamako. Il regroupe au niveau national les associations des jeunes étudiants ou autres des communautés Arabes et Kel Tamashaq du Mali entre autres ASCOUNK (Association des Scolaires et Universitaires de la région de Kidal), AJGDPM (Association des Jeunes de Gao pour le Développement en milieu nomade), BJAM (Bureau Jeunes Arabes du Mali) et ElAY de Tombouctou. A ce niveau l'effectif des adhérents dépassent les 200 membres. Au niveau international des représentations existent en Egypte (avec un effectif de 15 membres et d'un nombre important d'adhérents), au Maroc les membres sont au nombre de 55 et les résultats sont encourageant comme en témoigne leur président[1], en Libye et l'Afous-Afous international récemment crée sur la toile.

Son Objectif est d'instaurer un espace de rencontre, d'échange afin de renforcer les liens de fraternité  entre ces jeunes pour surmonter ensemble les obstacles de la cohésion sociale et du développement.

Depuis sa  création le collectif s'est distingué dans différents domaines pour maintenir la connectivité sociale et assoir un climat de dialogue à travers des  conférences-débats sur les thèmes suivants :

-         La problématique d'insertion de jeunes ;

-         Jeunesse et Mouvement associatif : quel impact ?  (2010 Centre d'Enseignement Supérieur de Bamako CSB).

Des activités sportives car elles sont facteur de mobilisation des jeunes. Ce qui accentue les rencontres et la multiplication des réseaux sociaux. Au total 6 éditions de la coupe Al-Ahwa

L'organisation des soirées culturelles pour la promotion de la culture arabo-Tamachaq. (Concert avec Tamikrest en 2009). A l'espace Hékay !

En vous adressant cette correspondance nous tentons d'attirer votre attention sur les implications nourries par un éveil de conscience des jeunes arabo-Kel Tamashaq dans la consolidation des liens de fraternité et d'amitié qui les lient. A cet effet nous venons en tant que filles, sœurs, fils, frères, « implorer, supplier » votre personnalité afin que votre concours, votre engagement et votre accompagnement puissent se conjuguer avec les nôtres afin d'assurer à notre société un devenir meilleur.

 

 

 

 

 

 

 

E:\Pictures\Les zé touaregs\afous.png

                                                           

 

 

 

Carte d'invitation

Dans le cadre de la relance de ses activités le Collectif Afous d'Afous vous invite à la        rencontre qu'il organise, dénommée « Rencontre de Contact et d'Echange entre Jeunesse et Ainesse des communautés Arabes et Kel Tamashaq » au cours de la quelle sera débattue la thématique « Jeunesse et Ainesse : quelle complémentarité pour le développement ? » au Centre Supérieur d'Enseignement de Bamako CESB sis à Sogoniko face à l'Office National des Transport ONT ou près de l'Auto-Gare, le 30 mai à 9 heures précises.

En sachant que votre concours pour la résolution de cette interrogation puisse contribuer à amoindrir les multiples obstacles que nous rencontrons, veuillez recevoir Monsieur ou Madame l'expression de notre confiance.

Votre présence témoignera de votre engagement !

 

 

 

 

 

E:\Pictures\Les zé touaregs\afous.png



[1] « Au début de notre séjour au Maroc nous étions réservés et très limités entre frères. En mai 2008, à Meknès, est née l'idée de se regrouper en association pour améliorer nos conditions de séjour et combler cette nostalgie de la culture qui nous envoute. Depuis lors nous avons eu des résultats fulgurants :

·        L'élargissement du cercle fraternel ;

·        Une collaboration avec les différentes associations marocaines de cultures diverses (Drâa) ;

·        Très bonnes relations avec les autorités marocaines dans le cadre des échanges ; culturels à travers les festivals,  dans le suivi éducatif et dans la facilitation des affaires administratives ; 

·         Des couvertures médicales assurées par des ainés et compatriotes maliens ». 


--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: