dimanche 6 décembre 2009

Droit de réponse du réseau de plaidoyer pour la paix et le developpement

 droit de reponse du reseau de plaidoyer pour la paix et le developpement   |   Nom : Ifoag   |   06/12/2009 - 16H19
c'est avec une pointe d'amertume mêlée de dégout et d'aversion que nous avons pris connaissance de l'article de l'emérite journaliste chahana takiou. Au niveau du Réseau de plaidoyer, nous avons d'abord hésité entre deux demarches: répondre ou négliger. Après réflexion et conformement à nos engagements, nous avons choisi la voie du dialogue, donc apporter une réponse. cette réponse aurait pu bien être une simple réplique comme ci-dessous:
selon des sources succulentes, de mauvaise foi, le français pierre camatte a été kidnappé dans la nuit du mercredi 25 au jeudi 26 novembre par des élements de la mésalliance du 23 mai pour le dérangement, un groupe armé qui cherche la noise à la région de kidal.
cet enlèvement opéré pour nuire aux ifoghas et aux chamanamass (réputés être des parents à Bahanga) est une réaction, m'a t'on payé de dire, à la tentation du deputé de Ménaka, Bajan ag Hamatou, de desintégrer un réseau vivace de prise de conscience collective des communautés, pour soutenir les autorités de Bamako dans leur lutte contre les revendeurs de drogue, armes et autres produits illicites. Ensuite les bandits armés contre Kidal ont vendu leur marchandise au groupe terroriste Al Qaîda au Maghreb islamique (AQMI) qui detiendrait le français Pierre Camatte. Maintenant les mêmes vont se muer en médiateurs.....

L'on pourrait continuer à démonter de cette manière-ci les inepties et mensonges de notre emerite journaliste, Chahana Takiou.
Seulement, nous disons à notre frère que nous n'allons pas venir sur ce terrain de la provocation pour lequel nous n'avons que mépris et derision. Nous savons pertinemment aussi que pour rediger cet article, M. Takiou ne s'est pas inspiré que de sa seule conscience professionnelle, aussi avant-gardiste soit-elle.
Sans aucun élement d'analyse a fortiori de preuve, M. Takiou a vendu ses services à on ne sait quel aigri qui ne trouve comme moyen de salir autrui que de payer d'autre à parler à sa place.
Contrairement à ce que vous croyez, Takiou, ce n'est pas aux ifoghas et chamanamass à qui vous faites du tort mais c'est à vous même et à la déontologie journalistique au Mali et dans le monde.
Le Réseau que l'on vous fait insulter a organisé une conférence de presse le mercredi 02/12/2009 à laquelle il a convié toute la presse nationale et internationale, y compris l'ORTM. A ce grand rendez-vous d'échanges, largement honoré par vos confrères mais boudé par vous, certainement que vous étiez pris à griffonner votre article afin de le faire paraitre au lendemain même de la rencontre ( effet d'annonce oblige ). Le Réseau a pleinement fait la génèse de sa naissance et expliqué ses objectifs. Si vous étiez vénus, votre article aurait pu gagner en verité et en information et vous-même en expérience pour la presse à sensation.
Aussi, en insultant les ifoghas et les chamanamass à travers le Réseau, vous insultez toute ou presque les communautés du Nord sauf celui ou ceux qui vous ont achété avec lachété pour écrire vos contrevérités.
Ceux-là vous ont induit en erreur car le deputé Bajan était non seulement au forum de Kidal avec beaucoup de membres de sa communauté, mais il n'a jamais dit qu'il a un quelconque problème avec les communautés Ifoghas et Chamanamass. Et si d'aventure il en avait, il n'est pas de son genre d'utiliser un chiffon de canard pou régler ses comptes.
Par ailleurs, les élements de l'alliance que vous accusez à tort d'avoir enlévé le Français, ce sont des militaires qui ont rejoint leurs postes depuis le 17 février 2009.
Takiou, nous vous conseillons très fraternellement de dire à vos commanditaires que la politique du diviser por regner relève d'un triste passé longtemps depassé. Aussi, ditesz à vous-même que l'on ne fait pas de la sensation journalistique avec du mensonge et de la calomnie. Les journaux à sensation font de l'investigation et se basent sur des preuves irréfutables avant de mettre sur la place publique leurs précieuses trouvailles.
En vous attaquant minablement au Réseau de plaidoyer, dont la venue a été saluée jusqu'aux plus hautes autorités de la république, d'abord, vous vous ridiculisez personnellement et vous attirer inutilement sur vous le mépris et la colère de milliers de maliens de bonne foi, mais aussi vous jetez un discrédit grave sur le sermenr d'Hippocrate en jopurnalisme qui est d'informer le plus correctement possible.
En définitive cher frère Takiou,
Il faut que vous sachez que notre Réseau s'est senti vraiment offensé par votre article ehonté colportant des accusations diaboliques à son encontre. Il avait d'abord ( comme indiqué plus haut ) decidé de rire du chien qui aboie et de laisser passer la caravane. Mais, il s'est ensuite ravisé car l'opinion nationale et internationale risquait d'être abusée par vos supputations scabreuses. Il fallait, en effet, veiller à ce qu'elle ne soit pas manipulée par des energumènes comme vous en mal de sensationnel et de pourboire.
Pour une poignée de pièce de monnaie, vous ne deviez pas accepter de jeter l'opprobre sur autant de gens. Ce Réseau que vous accablez est, n'en déplaise à vos commanditaires, aujourd'hui fort de centaines de communautés disséminées sur tout le nord de notre pays des frontières du Niger et de l'Algérie à celle de la Mauritanie. Accusé gratuitement tout ce beau monde de narcotrafic et de pyromanie rélève de la goujatérie la plus abjecte. Et si vous echappez à la justice des hommes, soyez sûr que le chatiment divin ne vous epargnera pas! En attendant, n'oubliez surtout pas de partager vos"sources concordantes et dignes de foi" avec les nombreuses enquêtes ouvertes pour demasquer vos parrains.
A ces derniers justement, il faut simplement dire que même s'ils ont des comptes à régler avec certains membres en vue de notre Réseau, même s'ils se sentent politiquement aux abois parceque ce Réseau prospère, même si leurs petits intérêts sordides sont ménacés parcequ'ils risquent de ne plus être l'unique point focal sur les questions du nord, ils devaient faire preuve de sportivité et ne pas descendre aussi bas; ils ne devaient pas utiliser votre plume maudite pour accuser sans aucun commencement de preuve nombre de nos patriarches plus que nonagénaires d'actes crapuleux, ni notre chef d'Etat de collusions avec des réseaux mafieux.
A bon entendeur, Salut.
Pour le Réseau de plaidoyer
ALHABASS AG INTALLA


--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: