mercredi 25 novembre 2009

Tr : Les Afriques: Issad Rebrab: une croissance à deux chiffres? Oui, mais sans la bureaucratie!


 
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44


----- Message transféré ----
De : Les Afriques Web <news-fr@lesafriques.com>
À : assadekab@yahoo.fr
Envoyé le : Mer 25 Novembre 2009, 20 h 51 min 54 s
Objet : Les Afriques: Issad Rebrab: une croissance à deux chiffres? Oui, mais sans la bureaucratie!

Bonjour,

Les Afriques est le premier journal financier panafricain. Il paraît tous les jeudis. Pour s'abonner cliquer ici

Bonne lecture et à bientôt :

Issad Rebrab: une croissance à deux chiffres? Oui, mais sans la bureaucratie!

Propos recueillis par Cherif Ghania et Ihsane El Kadi

[lire cet article] / [tous les articles...]


Bientôt un numéro exceptionnel : Les Afriques No 100

A cette occasion LES AFRIQUES donne la parole à 100 de ses lecteurs.

Profitez de ce numéro exceptionnel pour votre communication publicitaire.

Contactez pour toute précision : benjamin.flaux@lesafriques.com + 41 22 301 96 15

Numéro 100 à paraître le jeudi 3 décembre
Bouclage publicitaire le vendredi 27 novembre


Sommaire du numéro 98

Copenhague : mais que fait la Banque africaine de développement ?

Mauvaise passe pour les banques d'Afrique centrale

Pascal Lagarde et Isabelle Bébéar: Averroès II dans l'agenda de l'UPM

Philippe Henry Dacoury Tabley : Plus d'un milliard d'euros de la BCEAO à ses membres

Aghatam Ag Alhassane : « On ne vendra pas la CMDT à la sauvette »

Casablanca : les mystères des programmes de rachat

Contrefaçon : l'Afrique peine à démêler le vrai du faux

Abdelkader Benyoub: La production a quintuplé en Algérie depuis l'adoption de la loi minière

La voiture made in Algeria à partir de 2011

Coopération : la Chine sur ses deux pieds

[s'abonner au journal Les Afriques]


Se désabonner de la newsletter  

Aucun commentaire: