mardi 20 octobre 2009

Népotisme en Sarkozy: Quand la France s'africanise.

Chroniques




  Népotisme en Sarkozy : Quand la France s'africanise

  20/10/2009 Commentaires47 [ 13 ] E-mail48 49 Imprimer50



Après les pères de la nation, les présidents à vie, voici venue le temps des dynasties. Pis, en la matière, la France ne pourrait pas nous faire la leçon. Il y a de quoi se faire des soucis : Sarkozy, ci-devant président de la République française, la nation qui s'insurge en donneur de leçon aux négros, éternels colonies, des leçons, fait la promo à outrance d'un de ses garçons, ayant pour seules qualifications universitaires un DEUG I et âgé de 23 ans. Le bien né s'est retrouvé élu, puis, certainement bientôt, à la tête de la société chargée de gérer la Défense, le quartier des affaires de Paris, et d'après les Français, le plus grand quartier d'affaires d'Europe…

Ce qui fait peur, c'est que chez nous, la même chose se fait, mais, nous avions au moins - mince consolation - de temps en temps la France qui mettait le holà ou la pudeur qui agissait. Léopold Sédar Senghor disait qu'il avait fait la politique pour au moins "trois génération de Senghor" ! Il a dû partir trop tôt, car aujourd'hui plus personne ne tient ce genre de langage. D'ailleurs, nos braves pères fondateurs et présidents éternels, à défaut d'avoir pu fonder des royaumes, en prennent les attributs.

Ainsi, Bongo fils remplace le père mort au Gabon, Eyadema fils fait de même avec son père arraché à notre affection au Togo. Au Sénégal, le président Abdoulaye Wade a été de tous les combats politiques, sur tous les fronts. Il avait fait exiler ses enfants, que personne ne connaissait d'ailleurs, jusqu'à son accession au pouvoir.

Karim Wade est aujourd'hui un président bis et dans le Sénégal qui se vante d'être une des rares nations démocratiques africaines n'ayant jamais connu de putsch, le président ne fait aucun mystère de sa volonté de voir son fils un jour lui succéder.

Les exemples sont légion, même chez certains de nos bons pères de la nation qui, à défaut d'avoir un fils porté sur les affaires ou la politique, se rabattent sur un beau-fils ou un neveu, comme le fait le président Biya, pour ne pas prendre un exemple plus près.

Quid des premières dames ? Il est loin le temps où, comme des ombres on les apercevait de temps en temps, discrètes, derrière leurs maris. Aujourd'hui, en Afrique, les premières dames sont pour la plupart dans les affaires. Très souvent, sous le couvert des fondations et autres associations caritatives, elles s'immiscent dans la gestion quotidienne de l'Etat alors qu'elles n'ont aucun rôle constitutionnel.

En Mauritanie, parmi les raisons évoquées pour la chute du premier président démocratiquement élu depuis 30 ans, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, il se dit que son épouse était très active dans les "affaires", frustrant la société entière.

Pour la prochaine présidentielle au Mali, il y aura, pour nous, pauvres électeurs, deux nouveaux critères à prendre en compte : l'âge des enfants des candidats et le profil de la première Dame. En effet, il faudrait voter pour un candidat ayant des enfants qui seront encore mineurs dans 10 ans, avec une épouse peu tournée vers les "affaires".

Alexis Kalambry - Les Echos du 20 Octobre 2009.

 



 
511 hits

À lire également
Le Droit D'en Parler : Crimes, drames, brume partout : Pourquoi toujours l'Afrique ? 51 ( 1)

Les vérités de Kôkè : Le stade nous sauve ! 52 ( 3)

Ligne de force : Fin de règne pour Moussa Dadis Camara 53 ( 19)

 

Vos commentaires Modifier mon avatar54 

Posté par FARA1001  277,  le 20 Oct 2009 17:30:49 GMT
 
 
  Répondre à < FARA1001 >55
Posté par Prof97O  134,  le 20 Oct 2009 17:26:32 GMT
 
Ah, Alexis, dans ce cas il va falloir que les futurs candidats nous
disent tout sur eux! Bref, j'ai l'impression qu'en Afrique il y a un
autre phenomene en plus de ce que le journaliste vient de citer. Les
anciens presidents reviennent apres avoir fait une pause. Nigeria,
Mali... on dirait qu'il n'y a pas d'autres hommes dans ces pays. Je
pense qu'il faut plutot s'attendre au retour d'Alpha, pouquoi pas de
Moussa TRAORE dans le cas du Mali. On aurait tout vu! Quand a la France,
ils ont d'abord experimente le positionnement de la progeniture en
Afrique. Comme cela a reussi, ils l'ont maintenant applique en France.
La France est forte dans cela. A titre d'exemple, meme l'enseignement de
la mathematique moderne a ete essayee d'abord en Afrique par la France,
ensuite appliquee en France. Les methodes pedagogiques sont idem.
L'Afrique reste le laboratoire d'essai de la France et les africains des
cobayes.
 
 
Réponse de < le veridique1  1350 > à < Prof97O >,  le 20 Oct 2009 17:32:09 GMT
 
POUR CES ESSAIES PEDAGOGIQUES JE SUIS PARFAITEMENT D'ACCORD AVEC VOUS.J'AI UNE FRANCAISE COMME PROFESSEUR EN ORGANISATION ADMINISTRATIVE QUI L'A RECONNU CE JOUR LA ELLE A FAILLIT SE FAIRE LYNCHER
 
  Répondre à < le veridique1 >56


Posté par le veridique1  1350,  le 20 Oct 2009 17:24:56 GMT
 
MAIS CE PETIT ME DONNE L'IMPRESSION D'ETRE UN TROU *** (JE M'EXCUSE
)MAIS C'EST REEL
 
 
Réponse de < foudkg  8583 > à < le veridique1 >,  le 20 Oct 2009 17:57:40 GMT
 
pas besoin de t'excuser ,c'est tout a fait çà ........un trou du *** avec des boutons
 
  Répondre à < foudkg >57


Posté par le veridique1  1350,  le 20 Oct 2009 17:22:55 GMT
 
A FOUDKG BIENTOT LA ROYAUTE EN FRANCE VOUS AUREZ VOTRE DADIS A LA
FRANCAISE A CE RYTHME LA ET JE TE CONSEILLE D'EVITER LES STADES
 
 
Réponse de < foudkg  8583 > à < le veridique1 >,  le 20 Oct 2009 18:33:50 GMT
 
pas de problème pour moi ,je n'aime pas le foot et ne vais donc pas dans les stades
 
  Répondre à < foudkg >58


Posté par kareem74  411,  le 20 Oct 2009 17:16:11 GMT
 
Alors, nous autres africains devrons en être "fiers" non?? pour une fois
que la grande France applique une de nos trouvaille
 
 
Réponse de < FARA1001  277 > à < foudkg >,  le 20 Oct 2009 20:57:46 GMT
 
ohoho ihihi hihi, ohoho ihihi haha
 
  Répondre à < FARA1001 >59
Réponse de < foudkg  8583 > à < kareem74 >,  le 20 Oct 2009 18:35:31 GMT
 
il fait exprés de r edoubler ,c'est pour etre sur d'avoir tout compris
 
Réponse de < kareem74  411 > à < FARA1001 >,  le 20 Oct 2009 18:00:11 GMT
 
oui et en plus de redoubler la deuxieme année, il en a fait de meme pour la premiere année!!!!
 
Réponse de < FARA1001  277 > à < foudkg >,  le 20 Oct 2009 17:33:16 GMT
 
ncro, ngro, nkro
 
Réponse de < foudkg  8583 > à < kareem74 >,  le 20 Oct 2009 17:22:06 GMT
 
tu vois bien que vous aviez mal compris le discours de Sarko à Dakar ............................et le journaliste est généreux ,le fils Sarko n'a meme pas un DEUG de droit ,à 23 ans il redouble la 2éme année .............................je ne vous remercie pas pour le mauvais exemple que vous donnez à la France
 











--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: