mercredi 21 octobre 2009

Global Voices en Français



---------- Message transféré ----------
De : Global Voices en Français <claireulrich@gmail.com>
Date : 21 octobre 2009 02:08
Objet : Global Voices en Français
À : assadekab@gmail.com


Global Voices en Français


Guadeloupe : Les Journées de l'Eau

Posted: 20 Oct 2009 02:22 PM PDT

Billet publié par Fabienne Flessel · Traduit par Suzanne Lehn · Voir le billet en anglais

Sur l'île antillaise francophone de la Guadeloupe, aussi surnommée "l'île aux belles eaux", l'eau est vitale. Elle est d'autant plus primordiale qu'elle définit les deux saisons du climat guadeloupéen, soit par sa rareté soit par son abondance : le "carême" est une saison sèche qui dure 6 mois et l'"hivernage" est une saison de 4 mois d'ouragans et de pluies. Incontestablement, les Guadeloupéens ne dépendent pas seulement de la disponibilité des ressources en eau, mais aussi de la qualité de ce précieux liquide.

C'est la raison pour laquelle, il y a 46 ans, le Syndicat Intercommunal de l'Alimentation en Eau et d'Assainissement de la Guadeloupe a fait son apparition parmi les institutions guadeloupéennes. A l'origine, il a commencé par fournir l'eau à trois agglomérations, et à l'heure actuelle il apporte des services à treize municipalités sur les 36 existant en Guadeloupe. Mais aujourd'hui, le syndicat est confronté à un grand nombre de problèmes qui vont des difficultés techniques aux questions écologiques, et il organise depuis huit ans les Journées de l'Eau en Guadeloupe dans le but de partager ses positions et ses projets avec les professionnels et le public. Le blog JarryCafé, qui a pour thème privilégié la vie quotidienne à Jarry, la capitale économique de la Guadeloupe, fait la promotion de la conférence de 5 jours :

Du 13 au 17 octobre venez vous informer au WTC de Jarry sur les problématiques environnementales de l'eau et ses enjeux dans les années à venir.

 

Il y a certes de nombreux enjeux, et le blog guadeloupéen Indiscrétions traite des différents thèmes abordés par le président du syndicat, tels la détérioration des cours d'eau et les usines d'épuration, l'énorme gaspillage de l'eau et la possibilité d'en stocker en prévision des sécheresses. A côté de ces préoccupations, il semble que cela fait maintenant des années qu'une catastrophe écologique de grande ampleur focalise l'attention de la population guadeloupéenne, la Crise du chlordécone, et Indiscrétions rapporte la déclaration prudente du président à ce sujet :

Il y a eu des générations d'agriculteurs qui ont utilisé des produits phytosanitaires qui ont pollué les nappes d'eau, surtout en Basse-Terre. On dit qu'il y a des eaux polluées…

 

GaïaSoleil explique également que la pollution par le chlordécone dans les eaux de la Guadeloupe sera abordée, parmi d'autres thèmes, au courant de la conférence :

Le problème de la pollution de rivières à la chlordécone est certes dans toutes les têtes lors de ces journées. Cette catastrophe écologique n'est qu'un aspect de la pollution générale des milieux aquatiques : d'autres produits phytosanitaires et d'autres pollutions, dont celles pouvant être occasionnés par les déchets ou les vidanges sauvages sont en cause.

 

Domactu mentionne lui aussi l'événement et souligne la coopération régionale qu'implique le thème de la conférence : "eaux: nécessité, vérités et solidarités dans la Caraïbe". GaïaSoleil  insiste aussi sur ce trait en présentant les invités étrangers et leur contribution à cette conférence :

…les intervenants de Cuba, de République Dominicaine, d'Haïti ont eu l'occasion d'exposer les problématiques de l'eau sur leurs territoires et les solutions qu'ils ont choisies.

 

Cette dernière citation de Indiscrétion est d'autant plus importante qu'elle dépasse la préoccupation de la Guadeloupe pour ses eaux et reflète un sentiment répandu parmi les habitants de la Caraïbe : celui de l'isolation et de l'absence de coopération régionale :

…Je vous parlais de l'eau de la Dominique pour irriguer Marie-Galante. J'ai vu, à Santo Domingo, une station d'épuration qui fonctionne parfaitement, qui coûte moins cher à la construction que tout ce que nous avons. Il faut regarder ce qui se fait autour de nous. Nous avons beaucoup à donner, beaucoup à apprendre.

L'image utilisé pour ce billet, "Le monde de l'eau", est de Snap®, utilisée sous Licence Creative Commons. Visitez Snap® sur flickr.

Le guide pour bloguer anonymement est disponible en farsi (persan)

Posted: 20 Oct 2009 08:50 AM PDT

Billet publié par Sami Ben Gharbia · Traduit par Claire Ulrich · Voir le billet en anglais


blog_guide_persian-header

به کمک تُر و وردپرس، ناشناس وبلاگ بنویسید

Le guide pour bloguer anonymement avec Wordpress et Tor est maintenant  disponible en farsi (persan) grâce à la traduction d'un blogueur et ami iranien qui souhaite garder l'anonymat. 

Le guide explique plusieurs méthodes pour protéger son identité en ligne, afin d'éviter des représailles et de limiter considérablement les risques que l'identité réelle d'un blogueur soit liée à ses écrits en ligne, avec l'aide de logiciels spécifiques.

به کمک تُر و وردپرس، ناشناس وبلاگ بنویسید est disponible en téléchargement  en PDF. Il vous faudra peut-être installer le programme gratuit Adobe Acrobat Reader pour le consulter. Si vous rencontrez des problèmes pour voir le fichier PDF, vous pouvez aussi  cliquer sur ce lien pour consulter la version en HTML .

Merci de diffuser ce guide et ces informations importantes. Vous pouvez aussi nous aider en traduisant ce guide dans votre langue.

Le guide est déjà disponible dans les langues suivantes :

Anglais
Français
Portugais
Arabe
Chinois
Italien

Pour plus d'informations, contactez-nous à cette adresse électronique :  advocacy [ at ] globalvoicesonline [ point] org

به کمک تُر و وردپرس، ناشناس وبلاگ بنویسید

USA : Exploitation de la culture amérindienne, les huttes de sudation font deux victimes

Posted: 20 Oct 2009 08:29 AM PDT

Billet publié par Bernardo Parrella · Traduit par Pauline Ratze · Voir le billet en anglais

Jeudi 10 octobre, 2 personnes sont décédées et 19 autres ont été admises à l'hôpital alors qu'elles séjournaient au Angel Valley Retreat Center, un complexe hôtelier renommé situé dans le district de Sedona, au centre de l'Arizona. Elles ont été victimes de malaises lors d'une séance de purification dans une hutte à sudation construite dans le cadre du programme « Chevalier spirituel » du prétendu expert James Arthur Ray [en anglais, comme tous les liens] .

Ce tragique événement a fait la une aux États-Unis où des experts du sujet et des Amérindiens ont critiqué la construction de la hutte, le nombre de participants et la durée de la séance.

James Ray

James Ray

James Ray est président et directeur exécutif de James Ray International. Il organise des séminaires sur la « création de richesse » qui peuvent coûter jusqu'à 10 000 dollars. Il a été interviewé dans le film New Age The Secret sorti en 2006, a été l'invité de l'émission d'Oprah Winfrey et a signé Harmonic Wealth, un best-seller sur la liste du New York Times.

Cet accident, qui n'est qu'un exemple de plus de l'exploitation constante de la culture des Amérindiens, a provoqué de nombreuses réactions au sein de la blogosphère, principalement aux États-Unis.

Lorsqu'elle raconte en détail son expérience d'une séance de purification dirigée par une Sioux, Lakota, dans les années 80, Gabrielle Daniels, alias blksista, écrit qu'elle a "photographié la hutte jusqu'à ce qu'on me dise de ne pas le faire parce que c'était quelque chose à ne pas partager avec des personnes extérieures au groupe". Voici une vidéo sur YouTube expliquant comment construire une hutte de sudation.

ssblksista explique :

Une fois la hutte terminée, recouverte de peaux, de couvertures et de branches, et les pierres chauffées, certains se sont mis en shorts, d'autres en maillots de bain puis nous sommes entrés par petits groupes, six ou huit personnes à la fois. Je me suis assise et j'ai résisté à la vapeur et à la chaleur dégagée par les pierres jusqu'à ce qu'il soit temps de sortir. La différence avec un sauna traditionnel, où l'on peut jeter de l'eau parfumée à l'eucalyptus ou au goudron de pin sur les pierres, c'est qu'aucune essence n'est utilisée dans les huttes de sudation. Je suis restée à l'intérieur au moins 20 minutes ou une demi-heure. Comme tout le monde. Personne n'était forcé à rester plus longtemps qu'il le voulait. On nous demandait gentiment si tout allait bien pendant la séance, les gens répondaient simplement oui ou non, ou faisait un signe de la tête, c'est ce que j'ai fait…

Voici comment elle conclut:

… Les adeptes du New Age n'adoptent qu'une partie d'une culture, comme les personnes qui achètent des masques et des idoles d'une religion sans comprendre ce que représentent ces objets ou ce que signifient ces rituels. Ces comportements dénués de respect favorisent l'apparition de gourous autoritaires et souhaitant être vénérés. Les participants peuvent perdre toute motivation, avoir envie de tout quitter, être blessé ou pire, mourir. C'est la cruelle leçon à tirer de cette tragédie. Je peux juste espérer que cette fois les gens s'en souviendront.

Dans un billet publié sur Beyond Growth , un blog explorant l'avenir du développement personnel, Duff McDuffee essaye de résumer les leçons à retenir de cette catastrophe :

Nous pouvons tout d'abord conclure que tous les maîtres spirituels ou les gourous du développement personnels sont mauvais et qu'il vaudrait mieux les éviter. Nous pouvons aussi en déduire que James Arthur Ray est particulièrement avide et maléfique, que Law of Attraction et The Secret sont des inepties. Ces conclusions sont les seules qui peuvent être utiles…

On peut considérer ce désastre comme "le côté obscur du Secret", qui n'est pas seulement le résultat d'une "pensée négative", mais également celui de bonnes intentions positives ayant pris un très mauvais tour. Les intentions et pensées positives ne suffisent donc pas si elles mènent à des conséquences négatives. En fait, Ray lui même souligne que les résultats qu'une personne provoque dans sa vie sont les marques les plus importantes  de son progrès spirituel…

Est-ce qu'il se pourrait que le but de cet "Événement du chevalier spirituel" soit d'offrir la possibilité à M. Ray d'agir avec le sens de l'honneur d'un samouraï et d'endosser l'entière responsabilité, non seulement de la création du groupe de travail, mais aussi pour avoir évoqué le Chevalier?

Samthor, une parmi la douzaine de personnes qui ont commenté ce billet, écrit:

La grande leçon spirituelle est que « non, c'est non ». On ne peut pas récupérer les cérémonies les plus sacrées d'une culture à laquelle on n'appartient pas, les mélanger à tout ce qu'on veut et en faire du commerce, sans qu'il y ait de conséquences. Depuis des dizaines d'années, les Amérindiens essayent de prévenir la population blanche des escroqueries qu'entraîne le vol de leur culture et de leurs cérémonies. Personne ne les a écoutés, les gens ont préféré se laisser appâter par les promesses des gourous prônant le New Age et des chamans de pacotille. Et le résultat est qu'ils se font avoir sans arrêt et sont mis en danger.

Il communique un lien (dernière mise à jour date de juin 2008) où est publiée une liste de personnes qui ont trouvé la mort dans des situations semblables à celle de Sedona.

S'il vous plait, souvenez-vous de ces victimes dans vos prières et ne laissez pas ces morts tomber dans l'oubli. Tous étaient humains et aucun ne méritait de mourir de cette façon. Pendant des milliers d'années, personne n'est mort dans une hutte de sudation. On en a fait un commerce et sept personnes, pour ce qu'on en sait, sont mortes en l'espace de 28 ans.

Sur le même blog, Don't Pay To Pray, "un blog dédié aux imposteurs, aux charlatans, à ces beaux-parleurs qui ne prient pas, mais exploitent les gens crédules et avides", on peut trouver une longue liste de liens vers des ressources utiles liées aux Amérindiens.

Dans le courrier des lecteurs publié dans The Arizona Republic website et intitulé « Gagner de l'argent sur le dos de la culture amérindienne », Karen Ramirez écrit :

Je suis de la nation des Dakota et je trouve amusant qu'autant de personnes se sentent obligées de se faire de l'argent en utilisant les traditions liées à ma culture. Monsieur Ray, je vous suggère de cesser des pratiques dont vous ne savez rien, comme le démontre le fait que vous demander une rémunération à vos adeptes, ce qui est contraire aux pratiques des Amérindiens.

Après la tragédie de Sedona, James Ray a publié les tweets suivants :

JamesARay: je passe le week-end en prières et médiations pour tous ceux qui vivent ces moments difficiles : et je vous demande de faire la même chose.JamesAray : J'offre aussi mes prières les plus intenses pour une rapide convalescence de ceux qui sont malades. Il y a plus de questions que de réponses en ce moment.

Plus tôt, mais toujours durant la rencontre de Sedona, il avait publié d'autres tweets (effacés depuis, mais toujours disponibles après une recherche) :

JamesARAy : est toujours en Guerrier spirituel…pour que quelque chose de nouveau vive, quelque chose doit d'abord mourir. Qu'est-ce qui doit mourir en vous afin qu'une nouvelle vie émerge ?JamesARay: Jour 5 du Guerrier Spirituel. Le Guerrier Spirituel a vaincu la mort et n'a donc pas d'ennemis, pas de peurs, dans cette vie ou dans la prochaine.

Selon les dernières nouvelles, « les autorités locales n'ont pas reçu de demande d'autorisation ou de permis pour construire une structure temporaire au Angel Valley Retreat Center », et il semblerait que « le personnel du complexe ait clairement dit à M. Ray que construire la hutte était une mauvaise idée et qu'entasser autant de personnes dans un espace aussi restreint pouvait être dangereux ». Lors de son apparition à un séminaire prévu de longue date en Californie, James Ray a dit, en larmes, : « Je n'ai aucune idée de ce qui s'est passé. Nous allons le découvrir », ajoutant qu'il avait engagé des détectives privés.

La police poursuit son enquête afin de déterminer si des charges doivent être retenues contre James Ray et ses collaborateurs.

Los Angeles a maintenant son "Little Bangladesh"

Posted: 20 Oct 2009 05:54 AM PDT

Billet publié par Rezwan · Traduit par Claire Ulrich · Voir le billet en anglais

Taz sur le blog Sepia Mutiny annonce [en anglais] que la troisième rue, à Los Angeles, entre Alexandria Avenue et New Hampshire Avenue sera officiellement appelée  'Little Bangladesh' à partir de maintenant.

Maldives : Photos du conseil des ministres sous-marin

Posted: 20 Oct 2009 05:50 AM PDT

Billet publié par Rezwan · Traduit par Claire Ulrich · Voir le billet en anglais

Le président des Maldives Mohammed Nasheed et ses ministres se sont réunis pour un conseil des ministres à cinq mètres sous la surface de l'eau, pour sensibiliser la population aux menaces du réchauffement climatique. Ali Adam a publié quelques photos de l'événement. Mohamed Abdulla Shafeeg a lui publié des photos prises quelques minutes avant le conseil.

Géorgie : Andy Garcia dans un nouveau rôle, le président géorgien

Posted: 20 Oct 2009 05:44 AM PDT

Billet publié par Onnik Krikorian · Traduit par Claire Ulrich · Voir le billet en anglais

Le blog Tbilisi's Blog - News, Events, Comments… [en anglais] annonce que l'acteur américain Andy Garcia est en Géorgie. La star d'Hollywood pourrait interpréter le rôle du Président géorgien Michael Saakashvili dans un film sur le conflit Géorgie-Russie en août 2008 [en français].

Arménie : Un député impliqué dans une affaire de cruauté envers animaux

Posted: 20 Oct 2009 05:09 AM PDT

Billet publié par Onnik Krikorian · Traduit par Claire Ulrich · Voir le billet en anglais

Les utilisateurs arméniens de Facebook ont publié le lien vers une vidéo tournée dans ce qui est réputé être le zoo privé de l'oligarque et député arménien Gagik Tsarukian [en anglais, comme tous les liens]. Mieux connu des Arméniens sous son surnom Dodi Gago, Gagik Tsarukian serait le citoyen arménien le plus riche du pays, même si sa déclaration d'impôt suggère le contraire.

L'ancien champion du monde de lutte est également à la tête du deuxième parti le plus important à l'Assemblée nationale arménienne, ainsi que président du Comité Olympique arménien.

tsarukian_tweet

#Arménie Oligarque & leader politique Gagik Tasrukian organise combat entre ses lions et un âne

No stranger to controversy, especially given reports in the local press which allegedly link his bodyguards to shoot-outs and the beating of journalists, the latest scandal reportedly linked to members of his entourage saw the light of day via Twitter.

La vidéo a été rapidement retirée après les premiers commentaires sur Facebook mais le lien a été diffusé sur Twitter. La vidéo a depuis refait son apparition sur le site Daily Motion. Le blog Unzipped résume la réaction de la plupart de ceux qui l'ont visionnée jusqu'ici .

Grâce à un message sur Twitter de  @GoldenTent, j'ai trouvé ce lien vers une vidéo sur Youtoube, qui soutient que l'oligarque arménien, chef du parti au pouvoir Bargavatch Hayastan ('Arménie prospère') Gagik Tsarukyan a organisé ce combat entre ses lions et un âne (ou l'a fait organiser dans son  ' zoo privé')

[…]

C'est tellement immonde que je n'ai pas pu regarder au delà des premières secondes. Puis je me suis forcé à regarder. J'avais la nausée après.

N'importe quel pays, société, qui se prétend "civilisé" devrait interdire ce genre d'affreuse cruauté envers les animaux, et les organisateurs devraient être trainés en justice.

En février, une vidéo sur  YouTube prouvant le braconnage dans une réserve naturelle d'Arménie a provoqué le renvoi du responsable du parc. Pour cette vidéo, si ce qu'elle affirme est vrai, il reste à voir si des sanctions seront prises.

You are subscribed to email updates from Global Voices en Français
To stop receiving these emails, you may unsubscribe now.
Email delivery powered by Google
Google Inc., 20 West Kinzie, Chicago IL USA 60610



--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: